Mon Tro Breizh L'istouere du Tro Breizh®

Marque Bretagne
Produit en Bretagne

L’istouere du Tro Breizh® (en gallo…)

De la route pour un grand tour de Bertègn par les Chemins du Tro Breizh® ! Un biao tour de bétot 1500 qhms a fére en puzieurs decroches ou ben core d’eune avolée. Ét un vayaije vieu come les chemins qi vous mene diq’ao qheur de l’istouere de la Bertègn entr landiérs, beriere és mile-coulours, bâs chemins, abordées d’iao a n’en bailler de la goule, brumants qi s’epenillent, roches piqhées qi ne dizent moute, patrimouene mirabilla, contes e istoueres misterious… Le Tro Breizh® ét pouint eune pourmenée parai come les aotrs, dame, n-i a pouint d’enret eyou qe faot abouter, n-i a ren q’un tour a fére. Chaqhun vont de lou pië a sieudr la pouche des Saints q’orinitent la Bertègn, avant qe de s’en reveni a la nâche… enmorfozë !

 

 

De cai q’c’ét-ti qe le Tro Breizh®-la ?

Ét le « Tour de la Bertègn », le « Viaije és Sete Saints » qe l’orine ét du Meyen-Âje e qi s’orine core pus lein, du qheur des tradicions d’avant la cretienetë e les qhultes druidiqes. I fut conseqent aotant come li de Rome, de Jerusalem e de Saint-Jacques de Compostelle ! D’aotr-fai, les viaijous s’arotaent un coupl de semenes avant la Pâqe, avant la Penteqheûte, la Saint-Michè ou ben core la Noua pour fére le tour-la en un maez de temp…. parai come les Sete Saints de d’aotr-fai !

 

 

Le Tro Breizh® des Sete Saints ?

Ét des horvenus q’ont fèt la Bertègn ! N-i a terjou zû, de tout lein qe le monde n-n’ont souvenance terjou, des vaes pour vayaijer e des entr-harderies qemerciaos entr la Bertègn (la Grande-Bertègn d’astoure) e l’Armoriqe (la Bertègn d’astoure).

A conter du 3e siecl aprés JC, des peupllées déqhulées de l’ile de Bertègn vinte aïder come soldards a l’Empire Romain q’avaet hardiment afére de troupées en Armoriqe a sour fin qe de conterteni les merigaodiérs pictes, scots, saxons e frizons.

Entr le 5e e le 7e siecl aprés JC, don, ét des qhemunaotës, des cllans -o des mouenes , des « Saints » a les mener, orinë souventes fais de familles menoueres- qi tracitent la Mè de Bertègn a s’aleter den eune Armoriqe eyou q’il aront la belle jôe. I n-n’a hardi des pourqhis q’il ont tracë la Mè de Bertègn eune deûzieme fai, e toutes les sienes-la s’entr-tienent :

  • La deromanizézon de la Bertègn minz les chefs a s’entr-battr de retour, les saxons q’avaent të haopës ont tournë empouillants un p’tit
  • O le baptème de Clovis ‘la y’a qemancë l’assenterie entr les Francs e les Bertons e, de méme, ét ben pus d’amain pour s’eriver en Bertègn o des batiaos
  • N-i a zû un « Reyaome Doubl » entr châqe bord de la Mè de Bertègn. O le reyaome-la , les Bertons etabllitent d’eune amain ou de l’aotr de la Mè de Bertègn des p’tites monarchies de teroueres, qi futent des menieres de branchaijes du temp-la
  • Tout le cai-la fut menë durant qe les missionous e les evanjilous qertiens (monachism celtiqe) taent a precher, preche qi n’preche.

Les viajous du Tro Breizh® onorent don 7 des Saints q’orinitent la Bertègn den un « Tour de Bertègn » des catedrales qe chaqhun aïdit a bâti : Saint-Pol Aorelien a Kastell-Paol (29), Saint Tugdual a Landreger (22), Saint-Berieu (22) e Saint-Mâlo (35), Saint Samson a Dou (35), Saint-Patern a Vane (56) e Saint-Corentin a Qhimpè/Kemper (29).

 

Le Tro Breizh®, pâsse-port pour le paradiz ?

Eune vaille lejende bertone conte qe les bertons qi font le Tro Breizh® durant lou vie sont surs ben sur de gâgner lou nâche ao paradiz. En revenje, si q’i ne le font pouint durant q’i sont su terre, il aront de le fére de l’aotr côtë du bouéz, a y’avancer châqe anée de la longou de lou châsse ! Qheule ghére ! Piqhédânâçion !

 

Tro Breizh®, un tour au soulaire ?

Ah dame, le Tro Breizh® ét pouint eune pourmenée parai come les aotrs, ét un vayaije ! Su le chemin n-i a pouint d’enret eyou qe faot abouter, n-i a ren q’un tour a fére… Ét eune circunambulation* come i n-n’a pouint âillou, ét un vayaije qi cernaye e semence la Bertègn e qi conte son istouere e sa filomie d’ertour. E, raport qe « fére le Tro Breizh », ét aler feûsseler den le fond l’fond de son anme, de sa p’tite sente a sai, invencion de s’en reveni céz sai parai come en fut a parti ! Les lieûes e le monde q’en a terouë su sa rote metent châqhun a s’erqenetr e a s’epoûssierer. E pari qe je n-n’ons tertout afére ?

D’aotant pus qe le Tro Breizh®, depés des siecls, sieud le soulaire e les aghules de l’orloje pour savair devers qheu bout aler. S’en reveni teter sa goutte, a l’enret eyou qe tout se chome, eyou qe tout vonje, coti e se fèt, s’en retourner la eyou qe les ventiés sont possubl d’ertour. Lésser a aler tout le cai qi n’ét pus su les eles de la ferzae, qi parvole long les cherrais du Tro Breizh®, lésser a cretr tout le cai q’i s’orine den nous, graveler son seillon, rober du temp ao temp… Le vieu tour-la orine des viaijous tout neûs, pari ?

 

* circunambulation : n’ét ren q’un biao mot pour dire qe nen tourne entour…